Catégorie : Tutoriel

Doudou étiquettes [Tuto]

Dernièrement j’ai voulu faire une petite cousette pour une jolie petite puce de 7 mois et mon choix s’est porté sur un doudou étiquettes. Apparemment les petits bouts de cet âge là adore triturer les étiquettes ! J’en avais déjà vu sur le net, du coup je me suis lancée et j’ai tenté ma version.

Doudou étiquettes

J’en profite pour vous proposer un petit tutoriel (à télécharger au format PDF en bas de l’article), si vous aussi, vous souhaitez faire un doudou étiquettes ! C’est mon premier tuto, alors n’hésitez pas à me dire s’il manque des informations ou autres ! :) Je serai ravie d’avoir vos retours !

Le doudou-étiquettes est assez facile à réaliser, il faut juste faire attention à épingler les étiquettes dans le bon sens, c’est à dire la boucle vers l’intérieur du carré et les extrémités du ruban vers l’extérieur (et ne pas attendre d’avoir bien insisté sur chaque couture de chaque ruban avec 2 ou 3 aller retour pour être sûr qu’ils tiennent bien, pour se rendre compte qu’on s’est trompé ! ) – hm hm – Oui ça sent le vécu… ^^ Le découd-vite est véritablement un outil indispensable en couture pour moi !

L’idéal est de choisir des matières douces pour les carrés de tissus (du coton, de l’éponge, de la polaire…) et essayer de mélanger les textures pour les rubans afin d’éveiller les sens de bébé. On peut opter pour des rubans, des biais, des galons,…

*****  Tuto doudou étiquettes  *****
(PDF, 206 Ko)

Si vous testez mon tuto, je serai ravie de découvrir vos réalisations, n’hésitez pas à me contacter ! :)

 

Partager cet article :
Pin It

5 outils indispensables en couture

Une fois que nous sommes équipés de nos fils et aiguilles, voici une sélection d’outils qui me semblent indispensables en couture !

5 outils indispensables pour la couture

1. le Découd-vite
S’il y a un outil qui ne doit plus vous quitter dès lors que vous commencez à coudre, c’est celui-ci !  Je vous conseille de l’avoir toujours à porté de main, très utile il s’avère rapidement indispensable. Lors de mes débuts en couture, je cousais autant que je décousais ! ^^

2. les Ciseaux
De grands ciseaux dédiés aux tissus, c’est important ! Pouvoir découper avec aisance, sans que les ciseaux n’accrochent dans le tissu et qu’il faille s’y reprendre à plusieurs reprises est toujours plus agréable ! Une petite paire de ciseau permettra quant à elle de se faufiler facilement, se substituant parfois au découd-vite, ou s’attaquant aux petits bouts de fils de début ou fin de couture par exemple.

3. le Mètre ruban
On coupe, on coud, mais il est important aussi de mesurer : le mètre ruban sera le petit outil parfait. Il se range facilement et prend peu de place dans la boite à couture.

4. Craie de tailleur / Porte-mine
J’utilise souvent une craie de tailleur pour marquer mes tissus et parfois un feutre effaçable à l’air. Je ne suis pas très convaincue par ce dernier : à peine suis-je arrivée à la fin de mon tracé que le début commence à s’effacer. Dernièrement une amie m’a fait découvrir le porte-mine avec craies de couleur. C’est vraiment très pratique puisqu’on peut adapter la couleur de la craie en fonction du tissu.

5. le Pique-aiguille
Le pique-aiguille est une de mes premières réalisations en couture. Je l’utilise régulièrement ; c’est un outil très pratique qui permet d’accéder aux épingles rapidement et facilement et évite qu’on se pique les doigts en les attrapant au fond d’une boite ! Dernièrement j’ai fait l’acquisition d’un porte épingle magnétique, qui complète parfaitement mon pique-aiguille « fait-main ».

J’espère que cette petite liste d’outils vous sera utile et surtout n’hésitez pas à la compléter en laissant en commentaire vos outils qui vous sont indispensables ! :)

Et n’oubliez pas, toujours dispo sur le blog le semainier à télécharger pour s’organiser dès la rentrée ! :)

Partager cet article :
Pin It

Lamifix, vous connaissez ?

Vlieseline lamifix, qu’est-ce que c’est ?

Je ne sais plus très bien au détour de quel tweet j’ai vu la mention de lamifix, mais ça m’a intriguée ! Après quelques recherches sur le net, j’ai découvert qu’il s’agissait de « vlieseline lamifix », film thermocollant transparent.

En gros il permet de transformer n’importe quel coton en toile cirée ^^ C’est pas top ça ?
Et ça tombait plutôt bien car j’avais dans mes projets l’idée de me faire une petite trousse de toilette, seulement je n’avais pas de toile cirée ou de coton enduit qui me convenait : le lamifix tombait donc à pic !

J’ai passé commande chez Rascol* où j’ai trouvé le vlieseline lamifix en mat et brillant, en largeur de 45cm. J’ai profité de ma commande pour acheter quelques canettes également, on en a jamais assez ^^ Bon par contre mon range canette de chez MT – tout neuf – est devenu trop petit, il va m’en falloir un second…

*Au passage, c’était ma première commande chez eux et j’ai été très satisfaite : rapidité et commande soignée, je les recommande !

Vlieseline lamifix

Premiers essais

Marche à suivre pour appliquer la vlieseline lamifix :

– Bien repasser le tissu que l’on souhaite « plastifier » ;
– Déposer la vlieseline lamifix sur le tissu ;
– Poser un autre tissu (qui servira à protéger le lamifix) au dessus ;
– Régler le fer à repasser sur soie et le passer une première fois sans trop appuyer ;
– Découper le surplus de vlieseline ;
– Remettre le tissu « protecteur » et repasser de nouveau en insistant davantage.

Vous pouvez aussi retrouver une vidéo de démonstration.

Mes premiers essais me semblent assez concluants, bien que j’ai décelé quelques petits plis. Je n’ai pas remarqué de perte de couleurs du tissu comme j’avais pu le lire dans certains commentaires. Par contre, ce n’est pas évident de savoir quel côté du lamifix appliquer sur le tissu…

Prochaine étape, la trousse de toilette ! :)

 

Partager cet article :
Pin It

Besace « Made in China »

Cela faisait un moment que je zieutais ce tuto des Chiffonneries du Chat et après une  journée couture avec une copine, le voilà enfin réalisé et voici ma première besace « made in china » !

Le tutoriel est bien expliqué, pas de difficultés majeures. Les tissus que j’ai choisi amènent à une version de besace plutôt automnale ; je pense retenter l’expérience avec d’autres matières, d’autres coloris…
un par saison ? ^^

besace-made-in-china

En tout cas merci au Chat d’avoir réalisé ce tuto qui permet la réalisation d’une besace top, très pratique avec ses petites poches et qui fait « vrai » sac.

Si parmi vous certain(e)s ont déjà réalisé ce tutoriel, n’hésitez pas à glisser un lien vers votre réalisation dans les commentaires, je serai ravie de découvrir d’autres versions.

Ce projet a été pour moi l’occasion de créer mon premier passepoil maison ! Je n’avais encore jamais osé me lancer, mais j’ai finalement trouvé ça super facile, donc je pense que je réitérerai sans hésiter ! Je trouve toujours le choix de passepoil assez limité, ce n’est pas toujours facile de trouver les coloris en accord avec le tissus etc… du coup de le réaliser soi-même offre de nombreuses possibilités. Pour cette première je suis partie d’un biais existant, il faut maintenant que je m’essaie à la réalisation de biais !

Et vous, réalisez-vous votre passepoil ? Quels outils utilisez-vous pour réaliser votre biais ?
N’hésitez pas à faire part de vos conseils ! :)

Simili et tissu GEKA, Passepoil maison (biais et cordon mercerie Mélusine)

Partager cet article :
Pin It

Cadeaux de naissance + tuto

Je vous en parlais ici, le petit Arthur est devenu grand frère à la fin du mois de Juin ! Pour compléter le cadeau de naissance offert à mon amie, j’ai cousu un petit pochon avec quelques lingettes ainsi que des petits coeurs pour mettre en décoration dans la nouvelle chambre du petit  Tom.

Je n’ai pas retrouvé l’image des coeurs en tissus qui m’a menée à cette réalisation, mais j’avais trouvé l’idée super sympa ; j’ai donc essayé de la reproduire à ma façon et voici le résultat :

cadeau-tom

Pour celles que ça intéresserait, pour réaliser cette « plante-coeur » vous aurez besoin de :
- molleton ;
- différents tissus assortis ;
- piques de type « piques pour brochettes » de 20 cm environ ;
- feutrine ;
– pistolet à colle ;
– un pavé de mousse artificielle (achetée ici à GammVert) ;
– un petit pot pour plante (acheté ici à GammVert).

Etapes :
– coudre des petits coeurs ;
– les coller, à l’aide du pistolet à colle, sur les piques à brochettes ;
– enfoncer le pot dans la mousse afin de l’en remplir (comme pour les châteaux de sable par exemple ^^) ;
– découper un morceau de feutrine qui viendra recouvrir la mousse sur le dessus du pot ;
– faire de petits trous dans la feutrine, pour faire passer les piques ;
– déposer la feutrine sur la mousse ;
– piquer les piques dans la feutrine et la mousse.

Si vous essayez, n’hésitez pas à me montrer vos réalisations ! :)

Partager cet article :
Pin It

X

Retrouvez le Dé Cousu sur :


Twitter     Facebook     Pinterest     Instagram