5 questions à … Lili Célestine [Interview]

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé une petite interview sur le blog ! Je relance cette catégorie aujourd’hui avec la présentation de « Lili Célestine » . Derrière ce joli nom de marque se trouve Anaïs, jeune maman d’une petite puce de 4 ans, qui s’est créé un superbe univers plein de douceur, de poésie saupoudré d’une petite touche anglaise !

Lili Célestine en 5 questions / réponses

Séance famille à l'ombre d'un arbre

Comment as-tu débuté la couture ?

Pour la petite histoire, j’ai d’abord pratiqué la broderie à la main avant de faire de la couture. Ce dernier point m’intéressait beaucoup mais à l’époque je n’avais jamais approché une machine à coudre de ma vie et cela me paraissait très complexe. Puis un jour, je me suis dit que la couture serait une belle façon d’apporter des finitions à mes broderies.

« Je ne fonctionne qu’aux coups de coeur »

Mon mari m’a offert la Singer 155, j’étais très fière et motivée, à partir de ce moment là je ne me suis plus arrêtée ! Je ne brode plus à la main car je manque de temps, donc à présent je brode grâce à ma nouvelle machine.

Quelle est ta façon de travailler, comment t’organises-tu pour coudre ?
Je travaille toujours au calme dans mon atelier afin d’avoir à disposition tout mon matériel et cette ambiance créative que j’aime tant. J’ai toujours un fond musical pour m’accompagner, il s’agit souvent de musiques de compositeurs de film, en ce moment j’apprécie beaucoup les mélodies de Downton Abbey.

Je ne fonctionne qu’aux coups de cœur, ainsi je m’entoure de tissus et autres petites douceurs comme j’aime le dire, que j’affectionne tout particulièrement, puis je dessine sur papier ce que j’imagine. Car malheureusement ma vie familiale me laisse peu de temps libre pour aller à l’atelier comme je le souhaite.

« Je couds beaucoup avec le coeur »

Créations Lili Célestine

L’inspiration me vient souvent la nuit, il n’est pas rare que je me réveille pour dessiner sur mon petit carnet l’idée qui vient de jaillir en moi ! J’attends d’être certaine d’avoir quelques heures devant moi pour aller à l’atelier, car plus que tout j’aime finir les ouvrages que j’ai commencé, ainsi je peux passer une journée entière à l’atelier alors que cela faisait une semaine que je n’avais pas pu mettre les pieds dans ce doux repère. Tout dépend vraiment de mes rares moments de liberté, où ma petite fleur est gardée par papa ou par ses grands parents.

Pochette brodée Lili Célestine

Quelle est la création dont tu es le plus fière ?
Je n’ai pas réellement de création dont je suis la plus fière, à l’atelier chaque création est unique et m’évoque une fois terminée beaucoup de fierté mais qui est très vite balayé par le désir de faire mieux ou différent. Je dirais que je suis très exigeante avec moi même et jamais satisfaite. Je sens que ce sentiment est partagé par beaucoup de personne. Toutefois si je devais citer quelques créations, j’affectionne particulièrement mes pochettes brodées ainsi que le plaid que j’ai réalisé en patchwork avec des tissus que j’adore pour la naissance de ma fille.

Quelles sont tes sources d’inspiration ? les blogs que tu suis quotidiennement ?
Je suis inspirée par la campagne Anglaise du XXe siècle, par les cottages, les ambiances cosy et champêtre, par le romantisme des petites roses ou la délicatesse du lin et de la dentelle. Je ne suis pas de blog quotidiennement, en revanche je suis abonnée à beaucoup de profils Instagram de personnes vivant en Angleterre et partageant les mêmes sources d’inspiration que moi. Mon voyage en Angleterre m’a également beaucoup aidé à recentrer mes inspirations, j’avais besoin de ce voyage dans des lieux comme Castle Combe pour m’assurer de l’authenticité de mes idées car même si je manque de temps pour développer comme je le souhaite ma boutique, je me sens avant tout créatrice et non couturière.

Et enfin, quels conseils donnerais-tu à une couturière débutante ?
Me considérant toujours comme débutante je dirais à celles qui souhaitent se lancer de ne pas hésiter ! Je n’ai reçu aucun cours de couture, j’ai appris grâce à internet et également grâce à certains livres. Je me suis beaucoup trompée et j’ai appris de ces erreurs. Je couds beaucoup avec le cœur plus qu’avec la technique, et quand on met du cœur à l’ouvrage rien n’est impossible.

Interview Lili CélestineCéleste et Anaïs

***

Merci Anaïs d’avoir pris le temps de répondre à mes questions ! :)

Découvrez le blog de Lili Célestine et sa boutique.

Photos de Lili Célestine

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cet article :
Pin It