5 questions à … Zabilus [Interview]

Zabilus fait partie des jolies découvertes que j’ai fait au salon CSF en novembre dernier. J’ai eu un coup de coeur pour cette marque et son concept original : de la couture vêtement où toutes les pièces nécessaires à l’ouvrage sont livrées sous la forme d’un grand tissu à découper ! De quoi simplifier grandement la couture du vêtement, n’est-ce pas ?

Je vous présenterai très prochainement plus en détail les créations Zabilus ; pour l’instant je vous propose de découvrir Valérie, la créatrice de Zabilus, avec qui j’ai eu le plaisir de discuter au salon et qui a gentiment accepté de répondre à quelques questions.

LOGO-ZABILUS-31MAI

Cette maman de 3 enfants, assistante de gestion de formation, se défini comme une touche-à-tout, créative dans l’âme et grande admiratrice de talents artistiques. Afin de s’épanouir professionnellement elle a décidé de sauter le pas et de créer sa boutique en ligne.

« Exercer en quelques sortes une multitude de métiers en un seul et même poste, qui plus est dans un domaine qui me passionne, c’est le job dont j’ai longtemps rêvé ! »

Zabilus en 5 questions / réponses

Comment avez-vous débuté la couture ?

A la naissance de Baby n°2, j’ai souhaité faire une pause dans ma vie professionnelle et j’ai décidé de m’essayer à la couture pour lui faire de jolis habits rien qu’à lui. Ma passion pour la couture n’est pas née tout de suite car je dois avouer que j’étais plutôt contrariée d’avoir à passer des heures à déchiffrer mon patron, le décalquer/découper, placer les pièces sur le tissu et dans le bon sens, ajouter les valeurs de couture et me poser 10 000 questions ;), surtout qu’une fois le vêtement terminé il n’était pas tout à fait à la hauteur de mes espérances ! 

En réalité, je n’avais envie que des étapes les plus agréables, choisir les tissus, découper puis passer derrière la machine, tout le reste venait gâcher mon plaisir ! C’est comme ça qu’est née dans mon esprit l’idée d’imprimer le patron et les couleurs/dessins directement à taille réelle sur le tissu, pour qu’on n’ai plus qu’à découper et coudre.

stand-zabilus

Quelle est votre façon de travailler ?

Je travaille très souvent dans le calme pour être concentrée car une des rares fois où j’ai cousu en musique j’ai entaillé l’épaule de ma robe avec ma surjeteuse, oups ! Question temps, c’est très variable, surtout dans la mesure où je gère absolument tout pour Zabilus ! Je peux être une semaine voire deux sans coudre puis coudre tous les jours pendant plusieurs jours lorsqu’il s’agit de valider des prototypes. Une chose est sûre c’est que je n’ai plus le temps de coudre uniquement pour le plaisir, mais cela reviendra, chaque chose en son temps !

Tilie-parme

Quelle est la création dont vous êtes le plus fière ?

Ma jolie robe Tilie avec ses découpes originales qui descendent de façon subtile vers les reins pour un effet « petit derrière bouffant », c’est ma chouchoute parmi nos premiers modèles !

« J’étudie l’éventualité de m’associer avec un(e) graphiste/communicant(e) de talent »

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

A vrai dire, mes sources d’inspiration sont assez peu nombreuses car je consacre très peu de temps aux réseaux sociaux, même si je conçois que c’est quasi indispensable aujourd’hui, j’ai un très gros travail à faire sur ce sujet. D’ailleurs j’étudie l’éventualité de m’associer avec un(e) graphiste/communicant(e) de talent, qui comme moi a envie de s’investir à fond dans l’aventure Zabilus et aime travailler dans le respect et la bonne entente, avis à bon entendeur !

Quels conseils donneriez-vous à une couturière débutante ?

Je lui conseillerai tout d’abord de commencer par bien appréhender sa machine et ses différents points/réglages en s’exerçant à coudre sur de simples chutes de tissu. Ensuite, l’idéal est de choisir ses premières réalisations assez simples à réaliser puis de se laisser le temps de progresser, pourquoi pas avec quelques heures de cours de couture… Mais comme ce fut le cas pour moi, nous avons tellement peu de temps à consacrer à nos activités de loisirs que nous sommes pressées d’avoir terminé et d’admirer le résultat, c’est humain ! D’où l’intérêt du concept du « prêt-à-coudre », toutes les étapes de préparation sont déjà faites : les pièces sont imprimées directement sur le tissu, à taille réelle, placées dans le bon sens du fil, et comprennent déjà les valeurs de couture, d’ourlets et les repères nécessaires à l’assemblage. Ne restent que les étapes les plus sympas : choisir son vêtement, customiser les couleurs (dès février 2017), découper et coudre ! 

Merci à Valérie d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et découvrez sa boutique en ligne.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cet article :
Pin It